Arbres urbains et compensation carbone

Topo

Si un hectare d’arbres peut séquestrer 200 tonnes de carbone par année, le fait de compenser ses propres émissions de carbone en plantant peut devenir une solution intéressante. Dans cette capsule de la web-série « Verdir la ville », le chercheur Claude Villeneuve, directeur de la Chaire en éco-conseil de l’UQAC, explique en quoi consiste le projet Carbone Boréal.

Vidéo

DROIT D’UTILISATION DES VIDÉOS

Toutes les vidéos de ce site sont accessibles aux maisons d’enseignement, puisqu’elles ont déjà été financées et que les droits d’utilisation ont été libérés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s