De la soupe Campbell et des pigeons

Si on part de l’idée qu’un repère visuel est constitué d’un ensemble de caractéristiques visuelles qui le différencie de tous les autres repères visuels, qu’il normalise nos comportements, nos conduites, nos jugements, nos attitudes, nos opinions, nos croyances, et qu’il différencie ce qu’il convient de faire par rapport à la norme dominante, comment faut-il considérer l’art urbain comme le représente la photo ci-dessous ?

© Pierre Fraser / Parc de la Pointe-aux-lièvres (Québec), 12 août 2018

Tout d’abord, quatre éléments visuels composent cette photo: un parc urbain ; une boîte de soupe aux tomates Campbell ; des pigeons, si présents en milieu urbain ; un édifice à logements de luxe.

Quand on se réfère aux quatre propriétés d’un repère visuel — la visibilité (caractéristiques morphologiques), la distinctivité (on ne peut le confondre avec un autre), la pertinence (ce à quoi il sert), la disponibilité (stabilité dans l’environnement) —, on se rend bien compte que chaque élément de cette photo ne peut être confondu avec l’autre. Cette impossibilité de confusion des genres visuels est liée au fait que chaque élément de cette photo possède ses propres repères visuels qui sont eux-mêmes liés à des codes visuels spécifiques.

Premièrement, le repère visuel que constitue la canne de soupe aux tomates Campbell (2,5 m.) domine tous les autres repères visuels. Il est impossible de confondre la célèbre étiquette avec quelque autre étiquette que ce soit. Elle est distinctive non pas seulement par le fait qu’elle ait été créée en 1898, qu’elle n’ait subi peu de changements depuis cette époque, ni seulement parce qu’elle a constitué une certaine part de l’alimentation de la société américaine pendant toutes ces décennies, mais aussi par le fait qu’Andy Warhol, en 1962, a fondé le courant du Pop Art avec sa célèbre toile 32 boîtes de soupe Campbell.

Deuxièmement, la présence de pigeons, particulièrement présents en milieu urbain, qui se retrouvent aux abords de la canne de soupe, alors que l’un d’entre eux, perché sur celle-ci semble s’apprêter à ouvrir la canne, créent ce qu’on appelle en sociologie visuelle de l’insolite en contexte. En fait, nul ne s’attendrait à voir dans un parc urbain des pigeons géants autour d’une canne de soupe Campbell dans un parc urbain. Même si les pigeons constituent l’un des multiples repères visuels du monde urbain auquel nous sommes habitués, le fait de les inclure dans un tel contexte rend la chose insolite, mais oblige aussi à une certaine réflexion sur cette présence pour le moins inhabituelle.

Troisièmement, le fait d’inclure cette œuvre d’art dans un parc urbain très fréquenté par les citoyens n’est également pas anodin, car inscrire l’art en milieu urbain est aussi signe de démocratisation de l’art, sans pourtant faire appel à une médiation culturelle comme dans les musées d’art contemporain. Ici, l’œuvre doit parler par elle-même, ses repères visuels doivent fonctionner comme autant de repères culturels ; ici, le but est atteint

Quatrièmement, bien que rares soient ceux qui savent que l’édifice à logements en arrière-plan fait partie de ces premiers édifices dont la charpente est entièrement de poutres de bois, que cet édifice a été le fer de lance de la reconversion d’un site autrefois industriel, que ce quartier en pleine émergence participe à l’embourgeoisement (gentrification) du quartier adjacent (Lairet), tous ces codes et repères visuels sont enchâssés dans la fonction à laquelle ils sont dédié, c’est-à-dire construire la morphologie visuelle des lieux.

Toutefois, au-delà de toutes considérations liées à la sociologie visuelle, cette œuvre d’art public, le temps d’un été, donc par essence éphémère, aura eu l’heur d’intriguer non seulement bien des citoyens, mais bien de les rapprocher de l’art en tant que tel.

© Pierre Fraser, sociologue, 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s