Mobilités multiples

Intelligence urbaine, vol. 2, n° 3

Date limite de soumission : 31 juillet 2023

À paraître en novembre 2023

En quoi est-ce que la ville, à travers l’ensemble de tous ses repères visuels, réseaux visuels et parcours visuels, parvient-elle à produire de l’intelligence urbaine ? Comment l’ensemble du visuel de la ville arrive-t-il à rehausser notre capacité individuelle et collective à comprendre la genèse des lieux urbains ainsi que leurs interrelations ?

Le géographe Stéphane Roche suggère que le lieu urbain se définit (i) par sa localisation dans la ville, (ii) par les événements qui s’y déroulent, (iii) par le nom qui lui est accordé et qui ancre le lieu dans la réalité individuelle et collective. La notion même de lieu urbain offre donc une occasion unique de décortiquer les paramètres de sa genèse en même temps qu’il est laboratoire vivant d’analyse des formes d’urbanités existantes et nouvelles. Dans le domaine de la sociologie visuelle on parlera de lieux-mouvements, c’est-à-dire un lieu de connectivités concrètes et symboliques, qui résident autant dans les pratiques de cet espace que dans les différents plans de lectures cognitives et symboliques que cet espace favorisera à travers ses repères, ses parcours et ses réseaux. Autrement dit, le lieu prend forme d’ancrages concrets dans l’espace urbain : types de publics et d’habitants, stratégies d’adaptation et d’appropriation, interactions entre commerces, services et opportunités variées, flux de circulation, etc.

Ce numéro veut donc montrer le visuel de la ville et comment ce dernier se décline en une multitude de fonctions qui parviennent à créer de l’intelligence urbaine.

CRITÈRES DE RÉDACTION

— Nombre de pages : 10 à 15.
— Format : Letter ou A4, simple interligne.
— Police : Times New Roman, 12 points.
— Références : mode notes de bas de page.
— Photos : résolution minimale de 300 dpi.

Soumettre un texte / DEMANDE D’INFORMATION