Scènes de rue

Scènes de rue, vol. 3, n° 3

Date limite de soumission : 31 juillet 2023

[À paraître en octobre 2023]

Le photographe Henri Cartier-Bresson a bien saisi la rue, il l’arpentait à la recherche d’émotions, à la recherche de ces « instants décisifs », de ces moments précieux et uniques à figer et à saisir. Si la photographie urbaine est avant tout affaire de patience, de formes, de détails, de lumières, de couleurs, d’ombres et de gens, le sociologue saura tiré parti de ces critères pour produire des photos socialement parlante qui encapsuleront non seulement un moment précis de l’existence, mais les valeurs socioculturelles qui accompagne ce moment qui s’inscrit lui-même dans une époque particulière.

Qu’est-ce que la rue ? Quels sont les repères visuels qui la constituent ? La rue est un endroit d’événements en fonction du lieu où elle est positionnée dans la ville. Lieu-mouvement par excellence, la rue est ce lieu de connectivités sociales concrètes et symboliques qui résident autant dans les pratiques de cet espace que dans les différents plans de lectures cognitives et symboliques que cet espace favorise. Et c’est là où intervient l’instant décisif, ce moment qui saisit le social, qui saisit l’insolite en contexte, qui saisit  « l’inquiétante étrangeté » dont parlait Henri Cartier-Bresson.

Ce numéro se veut donc un exercice lié à l’instant décisif et à la capture de la réalité sociale, peu importe les formes qu’elle puisse prendre au moment de sa saisie. Autrement dit, l’idée derrière ce numéro est de constituer un corpus visuel de moments socioculturels tous aussi différenciés les uns que les autres.

CRITÈRES DE RÉDACTION

— Nombre de pages : 10 à 15.
— Format : Letter ou A4, simple interligne.
— Police : Times New Roman, 12 points.
— Références : mode notes de bas de page.
— Photos : résolution minimale de 300 dpi.

Soumettre un texte / DEMANDE D’INFORMATION